11 avril 2007

En meeting avec Arlette

Dernier meeting à Reims avant le premier tour, j'avoue que depuis quelques jours j'accumule la fatigue et que j'ai bien failli ne pas me rendre au centre des congrès de Reims pour écouter celle que l'on peut considérer comme un monument du paysage politique français. Mais je me suis armée de courage, ne voulant pas nourrir plus tard des regrets. 20h40, Arlette fait son entrée avec seulement 10 minutes de retard, une presque ponctualité qui mérite d'être soulignée! En même temps, s'il m'avait fallu attendre 1 heure, comme pour Bayrou, je pense que j'aurai fini par m'endormir tant les fauteuils de l'amphi du centre des congrès sont confortables... et ça aurait été bien désordre car je me trouvais juste dans le champ des caméras de télévisions.

Alors Arlette en meeting ça donne quoi?

J'avoue que j'ai été déçue. J'ai trouvé Arlette molle, aucune conviction ou trop peu dans le son de sa voix, le nez dans ses notes... même l'Internationale à la fin était mou, ressemblant davantage à une berceuse qu'à un champ appelant à la lutte finale... Le fait qu'elle annonce clairement, après avoir condamné le vote utile prôné par les socialistes, qu'elle sait qu'elle ne sera pas au second tour montre biens son absence totale de motivation... Je dis pas que se serait réaliste de la retrouver au second tour, je pense juste qu'en tant que présidentiable, elle ne doit pas partir aussi défaitiste que cela! Bayrou a qui l’on demande sa consigne de vote pour un second tour où il ne serait pas présent répond, bien justement, qu’une bataille ne se gagne jamais si l’on s’avoue vaincu d’avance…

Après son discours... ça parle travail! Forcément ça parait logique pour le parti des travailleurs, c'est un peu comme si on s'étonnait d'entendre Frédéric Nihous nous parlait de chasse et de pêche... Après dans le fond, j'écoutais d'une oreille seulement donc j'ai pas tout saisi mais j'en ai entendu juste assez pour savoir que ça tape sur le patronat, sur la droite, y compris Bayrou puisque vous l'aurez compris pour la gauche il appartient au centre droit, moyennement et même très partiellement sur Ségolène, ce qui est une surprise car elle a même été jusqu'à confesser que certaines de ses mesures si elles étaient appliquées pourraient aller en faveur des travailleurs. J'ai aussi relevé quelques aberrations du style, on divise le nombre de travailleurs par trois pour le même travail donc ils sont trois fois plus exploités... euh... et la hausse de la productivité elle en fait quoi?

Donc voilà rien de bien croustillant, un dernier meeting bien décevant!

3 commentaires:

Antoine a dit…

Oh ben alors... Si Arlette ne croit plus à la lutte finale, que nous reste-t'il dans le paysage politique français ?!
Par ailleurs, vous pouvez voir sur mon blog ma déclaration d'amour à Ségolène Royal ! Je reconnais que ça fait mal au coeur mais ça y est je me suis décidé...
Bizzzoux
Antoine

Julie a dit…

Une déclaration d'amour! Carrément! et beh je cours voir ça... mon article sur ségolène devrait arriver dans la semaine avant le premier tour, tout comme les vidéos d'Arlette. Je suis navrée je n'ai pas déclanché l'appareil photo assez tôt pour avoir le fameux "travailleurs, travailleuses" et l'International est venu trop tard pour être filmé...

Auré a dit…

ça fait bizarre c'est sur, quelqu'un qui ne croit plus en sa lutte...!!