18 avril 2007

Mon soutien à Ségolène


Cet article n'a absolument pas pour but de convertir les quelques indécis qui à 4 jours du premier tour passeraient la porte de mon jardin. Il vient simplement clôturer, car je ne pense pas publier entre les deux tours sur ce thème, mes carnets de campagne. J'ai jusque là donné mon avis sur les personnalités que j'avais eu la chance d'aller écouter lors de meeting à Reims. Pour les autres... dommage pour eux... J'ai néanmoins feuilleté les maigres programmes que j'ai reçu hier, mais mon choix est fixé depuis le début du mois, depuis un certain 5 avril... Le vote est secret, c'est le principe même de l'isoloir, pour éviter toutes les pressions, pour pouvoir voter librement. J'assume complètement mon vote et je pense avoir assez réfléchi pour ne pas succomber à quelques pressions que ce soient et je n'ai nullement le sentiment d'avoir la science infuse, je conçois parfaitement que l'on puisse avoir une idée de la société qui soit différente de la mienne.

Dimanche, c'est le nom de la candidate socialiste que je glisserai dans l'urne, enfin dans l'urne... que je cocherai sur l'écran du flambant neuf bureau électronique!

Pourquoi elle?

Certains ont l'utopie de croire que la famille n'influence en rien notre choix. Moi pas. Avec les valeurs qui m'ont été inculquées, la tolérance, le respect, le partage..., je sais ça fait un peu cliché comme ça mais pourtant c'est la vérité et avec plus des 2/3 de la famille qui travaillent dans le social et dans l'éducation nationale, l'aiguille a déjà tendance à la base à pencher plus à gauche qu'à droite... Non pas que je pense que les électeurs de droite, en excluant naturellement l'extrême droite, n'aient pas ces valeurs de tolérance, de respect et de partage... elles sont simplement différentes des miennes.

Mais ce n'est pas le seul facteur, loin de là, c'est peut être même celui qui même s'il joue inconsciemment, joue le moins...

Je ne vais pas non plus me voiler la face, je suis féministe dans l'âme et l'idée d'avoir une femme diriger mon pays et bien ça me plait. Je me souviens qu'aux précédentes élections, sans avoir un tant soit peu décortiquer les programmes - pensez un peu faire de la politique alors qu'on peut pas voter - j'étais tomber en admiration devant Arlette... J'en suis, je l'avoue, depuis revenue! Je sais ça doit bien faire des mois que je milite pour que les Français ne votent pas seulement en fonction de la tête du présidentiable! Mea Culpa! Mais je tiens à préciser que ce n'est là aussi qu'un petit poids dans la balance. Au passage, amatrice de photo que je suis, je dois dire sans aucune objectivité, il est vrai, que j'aime vraiment son affiche rouge/noir/blanc! Il faut dire aussi que je suis dans ma période montage photo de ce type là...

Mais le plus gros des poids reste, heureusement, son programme. Et étrangement, c'est après avoir écouté Delanoé, ce fameux 5 avril, que j'ai adhérer à son programme même si son discours sur la jeunesse à Grenoble au mois de janvier m'avait déjà beaucoup plus. Je travaille en ce moment même sur un dossier sur la précarité étudiante, et je dois avouer qu'elle a au moins la volonté de vouloir faire changer les choses. Elle n'est bien sûre pas la seule... mais j'ai du mal avec les propositions de Besancenot sur l'allocation d'autonomie à 800 éuros! J'aime l'idée d'un donnant-donnant, l'idée de promouvoir les droits et les devoirs et pas seulement s'arrêter au simple "assistanat". Elle a conscience qu'aujourd'hui il y a un véritable problème, que certains jeunes faute de moyen renoncent à des soins et c'est pour cela qu'elle propose "une carte santé jeune pour que les jeunes puissent accéder aux consultations médicales gratuites" et la contraception gratuite pour les jeunes filles jusqu'à l'âge de 25 ans parce qu'elle " pense que les grossesses précoces non désirées constituent une atteinte insupportable à la liberté des filles". La jeunesse est le point sur lequel je me suis le plus attachée mais ce n'est pas le seul, en vrac j'aime l'idée de la suppression du fameux article 49.3 de la constitution (c'est possible de vivre sans... le gouvernement Jospin ne l'a jamais utilisé!), l'interdiction du cumul des mandats, l'euro dépensé qui doit être un euro utile, contrairement à ce que l'on pense le déficit à tendance à être creusé par la droite et réduit par la gauche (environ 50% du PIB en 2002 avec le gouvernement Jospin, on est passé à 65% en 2007...), la construction forcée des 20% de logements sociaux même à Neuilly... Je la rejoins complètement sur la vision qu'elle a de la Marseillaise... Oh bien sûre ça ne changera pas l'avenir de la France, ce n'est pas une question existentielle mais tout de même!

"La Marseillaise, c'est le chant de la lutte contre toutes les forces de tyrannie, c'est le peuple qui s'est levé contre les forces de l'Ancien régime. C'est le chant qui a été repris dans tous les pays quand il a fallu secouer le joug de l'oppression (...) Alors ne faisons pas de contresens sur ce chant. Comprenons vraiment le fond et la force historique de ces paroles"

Il faut savoir replacer les paroles dans leur contexte! Aujourd'hui elles peuvent paraître déplacées mais dans le contexte de l'époque l'étaient-elles?

D'autre part, je suis depuis longtemps en admiration devant le système nordique, qui est pour moi, même si j'ai parfaitement conscience qu'il n'est pas applicable tel quel en France, le modèle de société le plus juste et le plus aboutit qu'il existe aujourd'hui. Preuve que l'on peut avoir une bonne croissance, un impôt fort, une forte mobilité, un faible taux de chômage sans délaissé tout le côté social. Et Ségolène ne s'est jamais caché d'aimer, elle aussi, ce modèle... même si je n'irai pas aussi loin que la levée de drapeau qui est de tradition là-bas!

Je n'appuie pas toutes ses propositions, j'attends encore quelques éclaircissement sur ces emplois tremplins par exemple, je conçois et j'accepte tout à fait qu'elle n'ait pas la maîtrise totale de tous les sujets. Quelqu'un en a-t-il l'entière maîtrise? Ce ne serait que pure vantardise de l'avancer... Plus qu'une candidate, je vois derrière et avec elle une équipe compétente. Dans cette campagne les Eléphants, d'abord déchiré par l'élection de leur candidat, ont fini par faire front, et il y a dans cette équipe bien assez de compétences pour constituer un gouvernement efficace. Qui derrière Sarko? Personne pour lui contester, lors de sa ridicule et très coûteuse soirée d'intronisation, sa candidature... 98% et quelques... un score que l'on rencontre lors des pseudos élections, hors le cas de 2002, dans ces pays qui veulent faire croire au monde qu'ils sont démocratiques... L'opposition est nécessaire pour avancer. C'est pour ça que je ne voterai pas Bayrou. L'alliance c'est beau, mais si cela venait à échouer j'ai peur que ça laisse la place aux extrêmes qui seules constitueraient l'opposion. Bien sûre j'aime ce qu'il propose sur l'Europe mais je ne vois qu'une once de gouvernement se profiler et à 4 jours du premier tour c'est bien tard. S'il crée réellement son nouveau parti démocrate après les élections alors je le regarderai certainement d'un autre oeil, ça sera pour moi le signe qu'il a tourné la page définitivement...

************



Segolene - Discours de Grenoble


************

10 commentaires:

Antoine a dit…

Oh ben on sera au moins 2 à voter pour Royal alors... Dans l'ensemble, je suis évidemment d'accord avec toi (surtout sur l'influence de la famille...) mais sur quelques points, le doute persiste :
- son affiche de campagne est vraiment laide, on dira mona lisa avec deux bandes rouges communistes sorties d'une affiche des années 60 !
- Royal suit davantage un programme blairiste qu'un programme nordique... C'est bien dommage !
A part ça, moi aussi j'aime beaucoup son Pacte Présidentiel... Cependant, je m'interroge sur les conneries qu'elle a put sortir tout au long de sa campagne...
Bizzz
Antoine

comité-de-salut-public a dit…

"J'aime l'idée d'un donnant-donnant, l'idée de promouvoir les droits et les devoirs et pas seulement s'arrêter au simple assistanat."
Ah, "l'assistanat"...
Je souhaite, jeune fille, que tu ne te retrouves pas au chômage un jour...sinon, tu serais obligée d'être une "assistée" : douloureux dilleme moral...
La droite a bien fait son travail : on trouve ses idées jusqu'au PS et son électorat.
Avec une "gauche" de ce genre, Laurence Parisot n'a pas trop à s'en faire, finalement.
Bah! tu es jeune. Tu verra bien ce que c'est, le PS...

Julie a dit…

je me suis mal faite comprendre... Je n'ai absoluement rien contre l'assurance chômage, le RMI etc... Je pense que contrairement aux croyances populaires, de nombreuses personnes prendrai un emploi si elles en avaient l'occasion plutôt que de rester au RMI. Je ne reviendrai pas sur ça.

Je dis juste que je suis contre une allocation d'autonomie de 800 euros versés à tous les étudiants sans aucune contre partie, je préfère l'idée d'avoir en retour à dispenser quelques heures de soutient scolaire qui seraient en plus comptabilisés aux crédits ECTS...

comité-de-salut-public a dit…

Euh, gné kwa ECTS? Les études, c'est loin, décidément...
Pour l'allocation, je n'y trouve rien de choquant: elle permettra de libérer l'esprit de ceux qui veulent se consacrer à leurs études, sans l'angoisse de courir après le fric. N'est-pas plus sain que des MacJobs exténuants? Tu es étudiante, tu dois connaître des gens qui galèrent: ne préfereraient-ils pas autre chose?
Et le mot "assistanat" est un mot piégé: dans la vulgate libérale, il remplace "solidarité"...la bataille contre l'idéologie du tout-argent est aussi affaire de mots... Bon, je ne voulais pas être agressif ; et tu dois être une fille bien, puisque t'es pote avec Toinou...

Julie a dit…

Pote avec Toinou depuis oula... un peu plus d'une dizaine d'année, soit plus de la moitié de ma petite vie....

ECTS... Il me semble que ça vient de la fameuse réforme LMD. Je sais pas bien ce que ça veut dire litéralement mais il en faut 120 pour valider l'année, chaque matière suivant son coef à un nombre de crédit ECTS différent.

Après je reconnais que j'ai mal choisi le mot assistanat, j'en voulais un autre mais je l'ai pas trouvé donc je l'ai mis entre "" ^^

Et pour l'allocation autonomie... Si on offre à tous les étudiants une telle somme sans contre-partie ne risque-t-on pas de tomber dans les travers de personnes qui resteraient de plus en plus longtemps dans les études? Je dis ça ce n'est qu'une piste de reflexion... Et puis deux/trois heures de soutiens c'est pas la mort, surtout si ça peut être bénéfique pour les études. En plus cela permettrait aussi d'apporter du soutient à des enfants dont les familles n'ont pas forcément le moyen de payer un professeur privé!

Je suis d'ailleurs en ce moment même dans la rédaction de mon dossier annuel sur la précarité étudiante, et il y a je l'avoue beaucoup de chose à changer...

Anaël a dit…

Au fait pour le titre "soutien" sans T ça ira mieux :p

Julie a dit…

mais euh...

kelkun a dit…

prévisible ....

Auré a dit…

bon, ben moi ce sera ségo aussi, mais j'ai bien peur, j'en frissonne déjà, que Sarko passe... !!!

Florent a dit…

yo
je ne sais pas si vous avez regarder la 2 ce soir, avec a vous de juger avec Ségolene, mais meme si nicolas etait pas la elle a pa sarreter de le tacler !
on sent bien qu elle vt du combat et qu on a vraiment nos chances