22 janvier 2007

Un jour comme tous les autres et pourtant...

Un matin semblable à tous les autres matins, à peine réveillée je cherche le bouton de la radio, pas question de se lever sans avoir entendu les infos... oui je sais c'est violent le matin au réveil mais j'aime bien être aux faits dès le matin. Enfin là j'ai mal calculé mon coup parce que je suis tombé sur la "radio libre de RMC"... Ils parlent de choses et d'autres... De la candidature ou non-candidature de Nicolas Hulot. Je commence tout juste à émerger quand l'animateur annonce qu'il y a de nombreux témoignages sur l'Abbé Pierre. Journée spéciale? Pas d'info supplémentaire... Je suis alors bien obligée de me lever pour aller chercher des infos supplémentaires sur le net, même si je sais ce qui se cache généralement derrière l'appellation "journée spéciale"...

Un jour comme tous les autres et pourtant si spécial. Les médias étaient focalisés sur Nicolas Hulot. Comment aurait-il pu se présenter? L'écologie c'est bien, c'est essentiel, mais on ne gouverne pas un pays avec comme seul programme le pacte écologique... Mais finalement sa conférence est reléguée au rang d'anecdote car aujourd'hui un grand homme s'en est allé. L'abbé Pierre, personnalité préférée pendant de nombreuses années des français, reconnaissable entre tous avec son béret; il ne lui manquait plus que la baguette et la bicyclette pour incarner le stéréotype français par exellence... si seulement il pouvait être ne serait-ce que l'ombre du stéréotype français, si seulement les Français pouvaient avoir autant de coeur que lui... Dans un monde de plus en plus individualiste, il n'a pas hésité un instant à donner de sa personne pour les autres, à utiliser l'intégralité de son salaire de député pour aider son prochain. L'abbé Pierre c'est le fondateur d'Emmaüs mais ce n'est pas que cela... L'abbé Pierre, c'est aussi et avant tout un homme d'Eglise qui a toujours dit clairement ce qu'il pensait même si ses convictions n'allaient pas tout le temps dans le sens de Rome. A l'heure où les décisions de Rome sont de plus en plus conservatrices, lui n'a pas eu peur de se prononcer en faveur du mariage des prêtres, avouant lui-même avoir céder à la tentation, de l'ordination des femmes, du droit à l'avortement, de l'usage du préservatif... Un homme d'église qui n'a pas peur des mots, ni des tabous... Un homme d'église tout simplement proche et en phase avec les réalités de nos sociétés actuelles... C'est cette image que je garderai de lui. Certains voudront en faire un saint, récupérer son image, parler en son nom, ..., surtout dans les jours qui viennent... lui aurait sans doute préféré que l'on parle des gens qui souffrent, des gens pour qui et aux côtés desquels il s'est battu tout au long de sa vie... car ironie du sort comme dirait Miss Météo de Tf1, il est mort le jour même où le froid revient... la loi n'est pas passée, les décrets de loi qui la rendent applicables ne sont pas pris et des gens sont toujours dans la rue...

J'ai pas pu résister, je pouvais pas finir ce post sans quelques citations de lui ni sans une vidéo de l'Abbé Pierre aux guignols de l'info. Je sais pas s'il appréciait sa marionnette mais moi je l'adore!


"Je lui ai dit deux fois "Ta gueule", et je le répéterai indéfiniment, tant que j'aurai un souffle de vie", évoquant Jean-Marie Le Pen.

"S'il t'arrive de fauter, adultère, n'ajoutte pas à la faute, le crime. C'est à dire si tu refuses le préservatif, au moment où tu vas vers n'importe qui et que tu risques de rapporter la maladie à ton épouse et aux petits-enfants demain, tu est un salaud"

"Un sourire coûte moins cher que l'électricité, mais donne autant de lumière."

"On ne possède vraiment que ce que l'on est capable de donner. Autrement on n'est pas le possesseur, on est le possédé."

"Il n'y a que les hommes pour tuer un million d'entre eux pour la victoire d'un chef : des hommes qui ne se connaissent pas s'entre-tuent sur l'ordre de chefs qui se connaissent et ne s'entre-tuent pas, chefs qui signeront la paix en se serrant la main, un verre de champagne dans l'autre."

2 commentaires:

Antoine a dit…

Wahou... mon petit commentaire pondu au reveil à 10h ce matin fait un peu pitié à côté de ton article sur le décès de ce grand homme qu'était l'Abbé Pierre ! Même si tu as repris la même photo que moi, tu as réussi à insuffler plus de douleur et de peine que moi dans ton article ! Bref, on ne peut qu'être triste à l'annonce de cette mort mais il faut espérer que quelqu'un d'autre prendra sa relève (un athée ? loool) pour défendre le droit au logement et les pauvres vivant dans la misère...
Bizzz
Antoine

Anaël a dit…

Mais j't'ai dit Julie qu'il nous fallait notre loft à Monaco payé par les contribuables français... Nous aussi on a le droit à un logement décent ! (et le jet privé prêt à décoller à Nice avec le yacht déjà affrêté dans la marina...)